Dans la famille haricot…

Il est savoureux, le haricot. Vert, beurre, à grain, à rame, nain… on s’y perd !

S’il est de développement rapide, il est aussi sensible au froid. Rien ne sert de courir… il faut semer à temps ! « À la Saint Didier, des haricots plein le panier ». Comprenons qu’il « faut » semer le 23 mai. Bien que nos quatre saisons un peu chamboulées perturbent repères et traditions…

Habituellement, j’attends toujours que les derniers arbres de la nature « mettent » leurs feuilles. Ici, c’est le frêne le plus tardif. Quand le frêne du jardin est tout vert, je sème !

Cette année, tentative d’un semis mi-avril sous tunnel, que je découvre lors des coups de chaud.

Selon les variétés, la plante est soit naine (80 cm max) soit à rame (tige volubile de 1m50 a plus de 4m) et nécessite donc un tuteur. 

Le semis du haricot ?  En lignes distantes de 60 cm pour les variétés naines, 15 graines/mètre linéaires, et au moins 1 m pour les rames, 5 graines/mètre linéaires. On peut aussi semer en poquets, de 3-4 graines, distantes de 40 cm pour les naines et de 70 cm pour les rames. 
C’est ma méthode préférée, elle permet en de faciliter les premiers désherbages avant un léger buttage et le paillage. Ce dernier en est facilité !

Enfin, pour les haricots nains, mieux vaut semer peu en quantité, mais régulièrement, afin de manger des haricots frais l’été et l’automne. Les semis peuvent s’échelonner par quinzaine de mai à septembre, en évitant le cœur chaud de l’été.

Les haricots nains mangetout sont des variétés sans parchemin ni fil. On les récoltes assez gros, à un stade avancé de maturité, tous les 4-5 jours. Selon la variété, la gousse peut être verte, jaune (haricot beurre) ou violette.

À essayer : Le Reine des pourpres, du plus bel effet dans le potager. À consommer jeune, très bon. Il y a aussi toute la collection des haricots beurre.

Les haricots nains à écosser ne se consomment pas vert. On les cultive pour leurs grains. La période de culture est plus longue. On les récolte soit frais en été, demi-sec à l’automne et sec en fin d’automne pour la conservation. Le temps de cuisson sera d’autant plus long que la graine est sèche. Mon préféré : le Rognon de pont l’abbé à la peau fine. Extra !

Les haricots à rame mangetout sont très productifs. Les rames… c’est un peu long à mettre en place, mais c’est tellement joli au jardin ! Et productif ! Là encore, une fois que l’on a essayé…

Les haricots à rames à écosser, comme les nains, on mange les grains ! Le célèbre haricot tarbais…

Quant à l’original Haricot d’Espagne une espèce différente de toutes les autres, qu’on aime pour ses fleurs blanches et rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *